Blocage des cookies par Firefox

FirefoxLundi 25 février 2013, Firefox a annoncé qu’il bloquerait les cookies dans sa version 22 (sortie prévue le 5 avril 2013).

A l’origine, les cookies ont été créés pour faciliter la navigation des internautes comme par exemple, retenir le mot de passe d’un internaute lorsqu’il se loggue sur un site Internet. Le fait que l’internaute clique sur « retenir le mot de passe à la prochaine connexion » entraîne le dépôt d’un cookie. Ce sont les cookies « first party ». Ces cookies, que les internautes ont expressément acceptés, ne seront pas bloqués.

En revanche, les autres cookies (appelés les cookies « tierce partie »), émis afin de suivre la navigation de l’internaute, seront dorénavant bloqués par Firefox 22.

Cette mesure a été mise en place afin de mieux protéger les données des internautes et notamment leur vie privée.

Mais ces cookies vont poser problème aux régies publicitaires. En effet, ces dernières ne peuvent mettre en place leur stratégie de publicités ciblées que grâce à ces cookies. Les leviers d’acquisition tels que le Real Time Bidding ou le retargeting ne pourront plus fonctionner de manière efficace.

A noter que Firefox n’est pas le seul à fonctionner de cette manière avec les cookies « tierce partie », Safari suit cette politique depuis plus de 10 ans. Alors si les navigateurs se mettent à bloquer ces cookies, comment les régies publicitaires vont-elles continuer leurs stratégies de ciblage comportemental via l’analyse des datas ?

Mon profil Google +Pauline Delattre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s