La dépendance vis-a-vis de Google des sites e-commerçants français

SEO

Lorsque l’on est un site marchand sur Internet, l’acquisition de trafic, et notamment de trafic qualifié, est un pilier essentiel. En effet, s’il n’existe pas de trafic, il n’y aura pas de vente.

Il existe plusieurs leviers d’acquisition : le display, le retargeting, le RTB, l’achat de mots-clés (le search), l’affiliation, la présence sur les comparateurs de prix, les emailings, la présence sur les réseaux sociaux…ou encore le référencement naturel sur les moteurs de recherche que l’on appelle aussi SEO (Search Engine Optimization).

Le principe du SEO est de travailler des critères sur les pages du site ou en dehors des pages du site afin d’arriver dans les premiers résultats de recherche sur les moteurs de recherche sur des mots-clés bien définis (en rapport avec notre activité).

Le SEO est un levier d’acquisition qui peut prendre du temps à travailler mais qui a le mérite d’être gratuit.

Une étude a été faite par le JDN et Comscore en décembre 2012 afin de connaître la part de l’audience venant de Google pour les 10 plus gros sites e-commerçants français. Cette étude est résumée dans cet article.

Ils ont effectué le classement en observant le nombre de visiteurs uniques total en décembre 2012 sur les sites analysés ainsi que le nombre de visiteurs uniques  venant de Google sur ces mêmes sites sur la même période (décembre 2012). Arrivent en tête eBay avec un trafic venant de Google à hauteur de 62,8% et Cdiscount.com avec un résultat de 62,6%.

L’étude va un peu plus loin en montrant la part de Google dans l’audience en entrées. Ce qui signifie que l’on prend aussi en compte la manière dont les personnes reviennent sur le site. Le site eBay est toujours en tête avec 31,9% de son audience venant de Google. Par contre, Cdiscount.com se trouve cette fois-ci en 9ème position avec 20,2%. Les internautes reviennent donc sur Cdiscount.com d’une autre manière que via le moteur de recherche Google.

Ce que je trouve dommage c’est que l’étude ne précise pas si l’achat de mots-clés via la plateforme de Google (Google Adwords) est pris en compte. Ce n’est pas la même chose d’être présent grâce aux liens sponsorisés que d’être présent grâce à un bon référencement naturel.

De plus, nous n’avons aucune indication sur le type de requêtes qui amènent sur les différents sites analysés. Est-ce-que ce sont des requêtes liées à la marque ou des requêtes plus générales faîtes sur des produits à proprement parlé ? On reste donc un peu sur sa faim.

Cette étude met en lumière une chose importe qui est l’utilisation plus ou moins importante des différents leviers d’acquisition (a moins que les sites soient mis directement en favoris par les internautes ou que l’adresse est directement tapée dans la barre d’url). On observe que certains sites limitent plus le poids de Google dans leur audience que d’autres. Par exemple, Priceminister.com qui a 41,6% de son trafic en visiteurs uniques qui vient de Google et 20,2% de son audience en entrée qui vient de Google.

Ce classement, et notamment ces chiffres, devraient alerter les sites se trouvant toujours dans le top (premières places) sur leur dépendance au moteur de recherche Google. En effet, être bien référencé est une bonne chose mais être trop référencé et avoir une majorité de son trafic ne venant que d’une seule source d’acquisition peut s’avérer être mauvais. Il faut donc travailler sur différents leviers d’acquisition.

Pour expliquer le fait que cela peut être mauvais on peut rappeler ce qui s’est passé avec la mise à jour Panda de Google en 2011 et l’impact très négatif que cela a eu sur les comparateurs de prix. Ces derniers ont vu leur position chuter dans le moteur de recherche de Google et ont donc perdu énormément de chiffre d’affaires. Si un jour Google décide de faire une mise à jour impactant les positions dans le moteur de recherche des sites e-commerce, les sites se trouvant dans le top de ce classement risquent d’avoir de gros problèmes. Ils verront leur trafic français se réduire considérablement puisque Google possède 90% de part de marché en France.

Mon profil Google +Pauline Delattre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s